Bitcoin, l’élan… après la chute

By news

En 2016, le Bitcoin aura été la monnaie la plus performante des crypto-devises, mais également, par rapport au dollar et à l’euro (+140 %). Mais après son record historique en décembre dernier, il a commencé à chuter depuis le début de cette année 2017.

 

La fragilité du Bitcoin depuis sa création

Depuis sa création en 2009, le Bitcoin a ses beaux et ses mauvais jours. Son record historique était en novembre 2013 avec une valeur de 1 165 dollars. Mais en janvier 2015, son cours était de 217 dollars suite au krach de la plateforme japonaise MtGox. En août 2016, elle a fait une chute de 20 % après des actions de piratage informatique. D’après Bloomberg, 16 milliards de dollars de Bitcoin étaient en circulation dans le monde le mois de décembre dernier, la période où il avait atteint son sommet, 1 110 dollars au Bitcoin Price Index. Vu qu’il n’est pas contrôlé par aucun gouvernement ou aucune banque, il séduit par son anonymat, c’est un atout pour les utilisateurs, mais une fragilité pour le gouvernement qui le suspecte pour faciliter l’évasion fiscale et pour être un instrument pour les trafiquants.

 

La situation actuelle du Bitcoin

Avec la crise financière au Venezuela, l’élection de Donald Trump et les effets du Brexit, le Bitcoin retrouve sa santé. Cependant, au début de l’année, il a chuté avec une première baisse de 24 % le 5 janvier, il a coûté 887,5 dollars et une deuxième baisse de 10 % le 11 janvier, sa valeur a encore diminué, 815 dollars sur la plateforme européenne Bitstamp. Ces baisses sont causées par la décision de la Banque centrale chinoise de contrôler les échanges de Bitcoin à Pékin et à Shanghai. Pourtant, la Chine est le pays où le Bitcoin est le plus prisé avec 98,4 % des échanges mondiaux et diverses grandes plateformes comme Okcoin, Huobi ou BTC China. Aussi, le gouvernement chinois doit faire face à la dépréciation du yuan et à la fuite des capitaux sur les devises étrangères.

Autre news Bitcoin


Laisser un commentaire