Chine, les échanges en bitcoin contrôlés par la banque centrale

By news

La banque centrale chinoise vient d’annoncer mercredi dernier qu’elle a lancé une série de contrôles sur les transactions de bitcoins à Pékin et à Shanghai. Certainement, cela va provoquer l’effondrement de la monnaie virtuelle.

 

Une prise en main des échanges en bitcoin par la banque centrale chinoise

En Chine, les contrôles ponctuels touchent principalement les plateformes d’échanges de bitcoins BTCC, OK Coin et Huobi. Ils ont pour but de chercher d’éventuelles irrégularités comme le blanchiment d’argent des financements illégaux ou les manipulations de marché. Ces informations ont été confirmées par la Banque populaire de Chine ou PBOC. Cependant, cette dernière n’a pas précisé s’il y avait eu des violations. Ces mesures ont été prises, car l’anonymat et la hausse du prix du bitcoin permettent d’esquiver facilement les règles limitant les sorties de capitaux et de ralentir les efforts des autorités chinoises pour limiter la dévaluation de l’yuan. Pour info, l’année dernière, le yuan perd beaucoup de valeur, de 6,5 % face au dollar américain.

 

Les conséquences des contrôles ponctuels des Chinois

Ces contrôles ont fait baisser le prix du bitcoin de 6 %. Aux environs de 12 h 45 GMT hier, la crypto-monnaie a perdu de valeur, une chute de 10 %, ce qui signifie qu’il coûte près de 815,12 dollars ou 769, 98 euros sur la plateforme européenne Bitstamp. Aussi, il cède plus de 13 % face au yuan sur Huobi. Mais beaucoup de Chinois pensent que cette devise numérique est une alternative intéressante pour se protéger contre le yuan et pour contourner les règles qui limitent la quantité de devises qu’on peut acheter toute l’année. Cette monnaie virtuelle qui est souvent critiquée pour sa volatilité a connu une grande hausse de près de 40 % en début janvier, la semaine dernière, il a atteint une valeur de 1 139,89 dollars sur Bitstamp.

Autre news Bitcoin


Laisser un commentaire