Lisk, la plus rapide des blockchains

By news

liskPeu connue que Bitcoin, Lisk a un avenir brillant dans l’univers des blockchains. Aujourd’hui, cette start-up encore naissante annonce une nouvelle levée de 5,7 millions de dollars portant ainsi à 27,6 millions d’euros sa capitalisation depuis sa création en mars dernier. Si de plus en plus de développeurs portent un intérêt à cette blockchain, elle le doit à sa promesse ambitieuse de facilité d’usage.

 

Plus facile et plus rapide qu’Ethereum

Sans le moindre doute, la promesse de Lisk est plus accrocheuse. Cette plateforme nouvelle génération n’exige aucune compétence supplémentaire pour coder les applications, comme le fait Ethereum. Ainsi, elle permet aux développeurs de construire, de partager et de monétiser leurs applications via une même plateforme basée sur une programmation écrite en JavaScript. Ce qui représente une grande révolution dans le développement d’applications décentralisées jusque-là modéré par l’insuffisance des spécialistes qualifiés pour y travailler. L’autre spécificité de cette start-up est la rapidité à traiter les transactions. Elle le doit à l’usage de « side chains » qui fonctionne comme des satellites. Voilà pourquoi le processus des opérations est beaucoup plus prompt que l’Ethereum qui vit vraiment dans la chaîne des blocs. Toutefois, ce fonctionnement présente des limites qui déroutent encore certains développeurs.

 

Encore peu mature

La solution que Lisk propose est de mettre au point un système plug-and-play offrant aux développeurs la possibilité de tout réaliser sur une même plateforme : de la conception au design, en passant par le développement, la distribution et la monétisation. Ça ne semble pas impossible pourtant, cette blockchain manque encore de maturité. Avec les « side chains » de Lisk, on a encore un doute sur la décentralisation et le contrôle des transactions qui ne sont pas aussi parfaites que sur la deuxième start-up mondiale. Pour l’instant, Ethereum n’a rien à craindre, car Lisk est toujours en version bêta depuis sa création. D’ailleurs, les développeurs qui utilisent la blockchain font uniquement des tests. Aussi, aucun document officiel de son véritable fonctionnement n’a été publié à ce jour.

Autre news Bitcoin


Laisser un commentaire