Des pirates d’ebooks traqués en s’appuyant sur le Bitcoin

By news

Afin d’éviter le recours aux DRM dans la protection des livres numériques contre le piratage, Erudition Digital a créé la solution idéale : Custos for eBooks. Elle repose sur une technologie en cours dans la protection de films : ScreenerCopy et s’appuie sur le Bitcoin.

 

Bitcoin, pour lutter contre la contrefaçon

Le traditionnel DRM qui est fortement poussé par Adobe est inefficace contre les pirates et ses diverses restrictions pour les débutants. C’est pour ces raisons que Custos for eBooks s’est démené pour trouver une approche plus fluide pour les éditeurs. Alors, le système CustosTech est développé par des chercheurs de Stellenbosch University, son but est de décourager les partages non autorisés et de récompenser les personnes qui dénoncent ou qui traquent les utilisateurs indélicats. Donc, tout le monde peut devenir un traqueur de pirates et être payé pour ça en Bitcoin. On fait planer au-dessus de la tête de l’utilisateur une menace, celle du chasseur de prime au lieu de lui vendre des fichiers avec DRM.

 

Un système plus efficace que DRM

Bitcoin est une monnaie virtuelle connue pour sa technologie de stockage et de transmission d’informations dénommée Blockchain. Sécurisée et transparente, elle n’a pas besoin de centrale de contrôle à l’inverse du DRM Adobe. Le système de Blockchain est apparu en même temps que les devises virtuelles qui permettent d’instaurer une relation de confiance entre les diverses parties du système. Custos for eBooks fait donc partie des fichiers numériques comme un filigrane. Ce dernier renferme une forme d’alarme numérique baptisée Bounty ou Prime dans le langage Bitcoin. L’éditeur est informé quand quelqu’un tente d’uploader un ebook, et la personne serait tout de suite identifiée. En d’autres termes, quand un contenu est distribué illégalement, la prime Bitcoin est téléchargée, et il est ainsi possible pour Custos de découvrir cet usage non autorisé et d’alerter ensuite l’ayant droit.

Autre news Bitcoin


Laisser un commentaire