Ripple, la blockchain qui se lance dans les transactions interbancaires

By news

RippleLes 285 millions de dollars de capitalisation de Ripple sont à cent lieues à la ronde des 1000 milliards de dollars d’Ethereum et des 9700 milliards de dollars de Bitcoin. Toutefois, la blockchain se trouve au troisième rang des start-ups spécialisées dans cette technologie. Elle présente les attributs qui attirent les investisseurs, au point de lever aujourd’hui 55 millions de dollars, portant ainsi à 93 millions les fonds levés depuis son démarrage en 2012. Le secret de sa réussite, c’est d’offrir aux banques des transactions internationales, instantanées et sécurisées.

 

Ripple transforme la finance mondiale

Bitcoin est la plus connue des monnaies numériques, mais elle n’est pas la seule. Ripple aspire également à structurer la finance mondiale en éliminant les intermédiaires. À la différence de ses concurrents, Ripple met en place une technologie de transaction financière d’un pays à un autre, et ce, dans le secteur bancaire. D’habitude, les banques doivent soumettre toute opération de paiements ou de transferts d’argent à un organisme financier, dites les « chambres de compensation ». Leur rôle d’intermédiaire entre acheteur et vendeur est d’assurer le règlement et la livraison de toute transaction. Grâce à la start-up Ripple, cette opération n’exige qu’une infime commission, et elle n’attend pas un délai plus long, car c’est instantané.

 

La monnaie virtuelle américaine séduit les banquiers

Actuellement, il y a 15 banques parmi les plus importantes du monde qui ont fait appel à XRP, la monnaie virtuelle développée par Ripple. Ces établissements ne représentent encore que les 3 % des plus grandes banques internationales, mais de nouveaux venus dont Mizuho et National Australia Bank vont bientôt rejoindre le cercle de UBS, SAP, Western Union, UniCredit… Jusqu’ici, cette start-up américaine reste l’initiatrice de ce secteur interbancaire dans la technologie blockchain. Il semblerait que des projets sont en cours pour innover le service d’échange de fonds interbancaire. Ainsi, le consortium Blockchain de R 3 réalise en ce moment un test sur des entreprises bancaires. Cet essai consiste à déconnecter la Blockchain de leur système interne de tenue de comptes.

Autre news Bitcoin


Laisser un commentaire