Le bitcoin au coeur d’un centre commercial Américain

By news

Après les zones touristiques, et les campus universitaires, c’est aux centres commerciaux d’accueillir les distributeurs de bitcoins ! C’est désormais à Roseville Galleria dans la région de Sacramento qu’a eut lieu l’événement le 31 octobre 2014.

Un distributeur au sein d’un centre commercial

Le bitcoin a de nombreux fans, mais également encore beaucoup de détracteurs. Quoi qu’il en soit, on en parle chaque jour dans le monde, et chaque jour de nouvelles personnes ouvrent des portefeuille virtuels. Chaque semaine, de nouveaux magasins proposent à leurs clients de payer leurs achats ou les services grâce à cette monnaie virtuelle dématérialisée.

Le bitcoin pourrait être au dollar ce que l’email est à la lettre 

Au départ, les profanes sont bien évidemment surpris et dubitatifs… Mais James Eads le fondateur de Coinucopia indique dans une interview, qu’il espère bien que l’utilisation du bitcoin se banalisera et qu’il deviendra au dollar ce que le courrier électronique est devenu au courrier papier !

Ici l’installation d’un distributeur dans un centre commercial n’aurait pas le même objectif que celle sur un campus universitaire… Installer un distributeur en plein centre commercial où les plus grandes enseignes proposent en plus de payer en bitcoins… L’endroit idéal en somme !

La carte cadeau en guise de portefeuille virtuel pour dépenser en bitcoins

Par ailleurs, une carte cadeau sous forme de portefeuille électronique est disponible. Une façon d’initier les gens à utiliser les bitcoins et à découvrir les facilités d’utilisation de la monnaie virtuelle.

Le jour de l’installation, les usagers du centre commercial sont soit restés indifférents, soit se sont posés des questions et se sont intéressés à ce distributeur installé au centre d’une estrade ! Il suffit simplement de quelques secondes pour convertir des dollars en bitcoin. Une facilité d’utilisation sans frais d’échange comme vous devriez déjà le savoir.

Le bitcoin s’installe chaque jour un peu plus dans le quotidien du monde entier


Laisser un commentaire