Le bitcoin dans la peau ? Une réalité !

By news

Jusqu’où êtes vous prêt pour le bitcoin ? Martijn Wismeijer, lui,  a désormais le bitcoin dans la peau.  Le créateur de la société ATM Bitcoin, qui connaît l’importance de protéger ses bitcoins et qui est également un féru de nouvelles technologies, joue les cobayes.

Des puces intégrées au corps humain

Deux puces ont été implantées dans les deux mains de Martijn Wismeijer. Ces puces bénéficient de la technologie NFC dont nous avons également récemment parlé dans un article. Les paiements sans contact sont désormais intégrés dans les nouveaux smartphones et tendent à devenir les futurs moyens de paiement en vogues.

Les puces, cryptées, qui ont été injectées au fondateur d’ATM Bitcoin sécurisent donc d’une part ses bitcoins, et d’autre part, lui permettent de payer ses futurs achats sans contact. Une sécurité évidente puisque la puce n’est pas connectée à Internet et parce que pour la dérober il faudrait envisager de couper la main de son propriétaire !

Votre argent, vos bitcoins, feront partie intégrante de vous ! 

Ici c’est également la technologie NFC qui est mise en avant. De plus en plus, le bitcoin et le NFC sont liés. La dématérialisation de la monnaie oblige à envisager une dématérialisation totale des paiements. Ici, Martijn Wismeijer va jusqu’au bout de l’expérience et envisage de multiples possibilités. Tout ce qui aujourd’hui fonctionne grâce à des puces, et qui ne nécessitent pas de contact peuvent être utilisés ainsi.

Bien évidemment, cette expérience est isolée et Martijn Wismeijer, le fondateur d’ATM Bitcoin déconseille aux personnes d’essayer de procéder à cette intervention eux-même. Aucun médecin n’acceptera de prendre le risque de vous implanter une puce non plus… Seul l’aide d’un artiste tatoueur et pierceur pourra par contre réaliser la même chose ! Assurez-vous que ses outils et que l’hygiène du salon est irréprochable.

Ce test destiné dans un premier temps à la protection et l’utilisation de la monnaie virtuelle pourrait devenir une révolution pour bien d’autres domaines.


Laisser un commentaire