Blockchain : L’Ethereum face au Bitcoin

By news

ethereumLa cryptomonnaie qui fait parler beaucoup d’elle en ce moment est l’Ethereum, le concurrent direct de Bitcoin. La blockchain se place directement après Bitcoin. Depuis le début de l’année, son cours a grimpé, et sa valorisation est en ce moment près de 688 millions de dollars, contre 70,8 millions en janvier dernier.

 

L’Ethereum, une blockchain très sophistiquée

Créé en 2014 par Vitalik Buterin, un développeur canadien passionné par le Bitcoin, Ethereum vise à faire tourner des contrats intelligents et des transferts de valeurs automatisés basés sur des conditions préalables. Pour ce faire, l’Ethereum dispose d’un langage de programmation complexe qui va permettre créer des clauses, des boucles et des programmes en boucles. Pour fonctionner, l’Ethereum utilise un « Token », une valeur monétaire active qui est basée sur la Blockchain. Cela permet de rémunérer les personnes qui développent et sécurise le réseau. Pour les participants, ils reçoivent de l’Ether, et s’ils veulent employer la blockchain, ils y doivent ajouter de l’information avant de leur en acquerrir.

 

L’Ethereum apporte la révolution avec ses « smarts contracts »

Ethereum est encore en phase test. Même si de nombreuses start-ups commencent à travailler dessus, la blockchain n’a pas encore fait aucune transaction à titre officiel, car elle est encore en constante évolution. Selon Simon Polrot, le fondateur du site Ethereum-France, les techniques fondamentales ne sont pas encore prêtes. De plus, il y a encore plusieurs étapes de développement et des accès rapides à créer afin d’augmenter la performance du réseau tout en réduisant la consommation de ressources. Mais il a aussi ajouté qu’Ethereum est à 100% fonctionnel et qu’il est déjà possible de mettre en place des applications décentralisées. Avec ses « smart contracts », le réseau séduit beaucoup de gens, surtout les assureurs, les financiers, les avocats et même les personnes qui travaillent dans le monde musical. Tout ça, parce que ces acteurs le considèrent comme le moyen de certifier les transferts de propriété en tous genres de façon décentralisée et sécurisée.

Autre news Bitcoin


Laisser un commentaire