Un Canton Suisse fait mauvaise presse au bitcoin

By news

Le bitcoin se serait très certainement passé de cette publicité. Un habitant du canton de Vaud en Suisse a été arrêté par les autorités compétentes et son site web fermé par le FBI.

Opération coup de poing en Suisse

Alors que beaucoup travaillent afin de faire connaître le bitcoin et mettent en avant tous les avantages de cette monnaie virtuelle, d’autres s’emploient à utiliser le bitcoin à des fins illégales.

Il est effectivement connu que cette crypto-monnaie permet de faire des échanges sans l’intervention de tierce personne et avec une certaine forme d’anonymat et donc de liberté. Cependant, l’anonymat ne peut permettre de se soustraire aux différentes lois.

Un site web fermé pour vente de produits illicites

Ici, un Vaudois permettrait d’acquérir des armes de guerre, des drogues et des faux papiers en toute impunité et anonymat grâce aux paiements en bitcoins !  Début novembre, l’administrateur de ce site web marchand a été cueilli au petit matin par la police Vaudoise.

Au moins 27 autres sites ont été fermés et très certainement autant de webmasters peu scrupuleux arrêtés à travers le monde. Cette opération dite “coup de poing” a été menée par le FBI sur plusieurs pays Européens.

Procédure judiciaire en Suisse et aux Etats-Unis pour le coupable

Le bitcoin permet les échanges en tout anonymat, mais aucun pays ne cautionnera et aucun fervent défenseur du bitcoin non plus, l’utilisation de la monnaie virtuelle pour permettre l’achat de produits illicites. Les peines varient selon les pays, mais nul doute que les personnes arrêtées risquent de voir leur liberté compromise. Quant aux acheteurs, ceux-ci devraient s’inquiéter et réfléchir à deux fois avant de recommencer à acheter de tels produits.

Dans la ligne de mire des autorités, les sites marchands appelés “DarkMarkets”, bitcoin ou non, rien n’empêchera leur démantèlement.

Laisser un commentaire