Craig Wright : Inventeur ou imposteur !

By news

menteurLa bombe que Craig Wright a lancée lundi 02 mai 2016 devient un sujet à controverse. Il affirmait devant les médias qu’il est à l’origine de la monnaie numérique Bitcoin, mais les preuves qu’il a données paraissent insuffisantes, voire même douteuses.

 

L’identité du créateur du Bitcoin attise le monde entier

C’est en 2009 que le Bitcoin était lancé, et son inventeur présumé était Satoshi Nakamoto, un physicien japonais. Mais c’est un personnage intraçable, ce qui a incité les journalistes à investir sur le véritable créateur de cette monnaie virtuelle. C’est en 2011 qu’un journaliste du New Yorker a cru identifié Satoshi Nakamoto. Après cela, bon nombre de personnes ont été désignées comme étant l’inventeur du Bitcoin. Mais la donne change quand Wired et Gizmodo ont affirmé en 2015 que Craig Steven Wright, un Australien de 45 ans, était à l’origine du Bitcoin. Pour faire taire les journalistes, ce dernier sort de l’ombre en affirmant devant 3 médias qu’il est Satoshi Nakamoto, et pour preuve, il n’a pas attendu longtemps pour fournir des clés cryptographiques que seul le véritable créateur pouvait détenir.

 

Les paroles de Craig Wright remises en doute pour preuve peu convaincante

Les doutes planent sur la véracité des informations de Craig Wright en raison du peu de preuve qu’il a fourni. Les internautes l’accusent d’imposteur. Pourtant, le directeur de la technologie de la fondation Bitcoin, Gavin Andersen, a bien confirmé que c’est la vérité que c’est la personne avec qui il a discuté entre 2010 et 2011. Mais Dan Kaminsky, un chercheur en sécurité informatique a clairement dit que c’est une escroquerie et que Gavin Andersen est parmi les victimes. Pour l’hebdo britannique The Economist, il faut que Craig Wright annonce d’autres preuves. Le journal lui lance un défi : qu’il fournisse une version corrigée de sa preuve en utilisant les clés privées qu’il est censé avoir. De plus, s’il est réellement l’inventeur du Bitcoin, il aurait un million de bitcoins, équivaut à 400 millions d’euros actuellement.


Laisser un commentaire