Craig Wright plie bagage !

By news

airline-luggageÇa fait moins d’une semaine que Craig Wright était au centre des discussions après son annonce comme quoi il est le véritable Satoshi Nakamoto, mais le prétendu créateur du Bitcoin se retire de la scène.

 

Les réelles preuves que personne n’a vu

Craig Wright a prouvé ses dires en utilisant les clés cryptographiques utilisées au lancement de la monnaie électronique, mais quand les spécialistes se sont penchés dessous, ils en ont conclu que c’était un faux. Pour cesser les allégations, Monsieur Wright a présenté une preuve privée dans un hôtel londonien où Gavin Andresen était le seul présent. Il a intrigué encore plus le monde qui se demandait pourquoi ne pas faire la démonstration en public. Après qu’on lui est demandé de fournir de réelles preuves qui mettraient fin aux doutes qui subsistent quant à sa révélation, Craig Steven Wright vient d’annoncer sur son blog qu’il renonce à le faire.

 

Un message dès plus étonnants

Le message disait : « Je suis désolé, je croyais que je pouvais le faire, je croyais que je pouvais mettre les années d’anonymat et de dissimulation derrière moi. Mais, à mesure que les évènements de la semaine se sont déroulés et alors que je me préparais à publier à publier la preuve d’accès aux premières clés, je me suis effondré. Je n’ai pas le courage. Je ne peux pas ». Mais il ne s’arrête pas là, il a dit ensuite : « Lorsque les rumeurs ont commencé, mes qualifications et ma personnalité ont été attaquées. Quand toutes les allégations furent réfutées, de nouvelles accusations ont aussitôt commencé. Je sais maintenant que je ne suis pas assez fort pour cela. Je sais que ma faiblesse va causer de grands dommages à ceux qui m’ont soutenu, et en particulier à Jon Matonis et Gavin Andresen. Je ne peux qu’espérer que leur honneur et leur crédibilité ne sont pas irrémédiablement entachés par mes actions. Ils ne se trompaient pas, mais je sais que tout le monde ne croira jamais cela maintenant. Je peux seulement dire que je suis désolé. »


Laisser un commentaire