En Australie, la taxe sur Bitcoin serait bonne pour “Monsieur tout le monde” .

By news

En Australie, l’ATO, l’Office de Taxation Australien, a le 20 Août 2014, divulgué ” le Traitement Fiscal des Cryptomonnaies , et spécifiquement de Bitcoin.” Cette annonce a été accueillie  de manière mitigée.

La taxe sur Bitcoin.

En résumé, l’Australie indique juste à tous ses résidents qu’ils peuvent acheter jusqu’à la valeur de 10 000 USD de Bitcoins , exempts d’impôts. L’ATO déclare que Bitcoin n’est ni de l’argent, ni une devise étrangère et son stockage ne relève pas des taxes sur les marchandises et services  ( GST soit Goods and Services Tax ) , mais est cependant un actif relevant de l’impôt sur les plues-values (CGT pour Capital Gain Tax ). A première vue , cela peut être  effrayant pour ceux qui sont opposés à toute taxation. Il est cependant important de voir comment cela affecte les utilisateurs finaux ainsi que le commerce.

Les implications de la taxe.

Les utilisateurs finaux, soit une majorité de la communauté, sont de simples vecteurs de Bitcoins. Ils les utilisent dans les commerces, pour des paiements d’achats, ou pour compléter une transaction en monnaie locale . Ces lois fiscales ne sont en aucune façon une entrave pour l’utilisateur final quotidien. ” Généralement, il n’y a aucun impôt sur le revenu ou la GST si on ne gère aucune entreprise.”

En revanche , pour Ben Toner, le fondateur et le PDG de Draftable, ce nouveau traitement fiscal de Bitcoin ,revient pour le sociétés, à payer deux fois la GST , alors qu”auparavant elles ne la payaient qu’une fois. Ces directives fiscales sont un grand problème pour les activités de Bitcoin en Australie, et particulièrement pour les industries en développement.

Comprenant que ces nouvelles directives fiscales peuvent être controversées, l’ATO prend en compte  les commentaires de la communauté  Bitcoin pour permettre d’améliorer l’ensemble de leurs directives.


Laisser un commentaire