Le bitcoin à portée des profanes

By news

Faire du bitcoin un objet du quotidien ! Voilà l’idée des deux jeunes toulousains Christopher Villegas et Matthieu Billaud.

Les créateurs de cette petite start-up sont convaincus de l’intérêt de la monnaie virtuelle et ont décidé d’en leur activité. Il n’est de cesse pour les convaincus de rassurer les profanes et les personnes qui s’interrogent sur la crypto-monnaie. Les mêmes arguments font toujours face aux mêmes critiques… Le bitcoin ne serait pas sécurisé et permettrait aux activités frauduleuses de se déployer plus facilement.

Deux toulousains créent une agence et participent au minage du bitcoin

Ces deux entrepreneurs ont les arguments pour convaincre.  Ils rappellent à juste titre lors d’une interview que les transactions avec les bitcoins sont immédiates et coûtent beaucoup moins cher que les virements bancaires. Par ailleurs la sécurisation de la crypto-monnaie serait beaucoup moins onéreuse que la sécurisation des paiements par carte bleue.

Après la maison du bitcoin à Paris, ces deux toulousains ont ouvert une agence dans la ville rose. Ces deux férus d’informatique, grâce à leurs connaissances et à un matériel spécifique, mettent en circulation des bitcoins. Cette monnaie virtuelle émergeant de calculs mathématiques, ils peuvent ainsi grâce à leur matériel permettre aux transactions d’être confirmées, sécurisées et donc de participer pleinement à l’essor du bitcoin.

7 agences dans les plus grandes villes françaises

Les toulousains peuvent donc désormais en très peu de temps, ouvrir un compte en se rendant à l’agence MineOnCloud ! Un distributeur sera également disponible. Les commerçants de la ville Rose vont peut être commencer à s’intéresser de prêt à cette monnaie virtuelle et proposer à leur habitants et aux touristes de payer leurs services et produits en monnaie virtuelle !

A long terme, ces deux jeunes français espèrent ouvrir d’autres agences en France et continuer de participer au minage de cette monnaie virtuelle et de continuer à démocratiser l’utilisation du bitcoin.


Laisser un commentaire