Même les PDG de startups Bitcoin peuvent penser à se suicider !

By news

Un cadre américain d’une startup Bitcoin s’est suicidé à Singapour début 2014, apparement surtout pour des raisons professionnelles. Ces informations émanent du cabinet du médecin légiste du tribunal de Singapour.

Une prédominance du stress au travail.

Avant sa mort, Autumn Radtke était le PDG de First Meta, une startup Bitcoin de Singapour. Le 26 Février 2014, elle s’est jetée dans le vide du haut d’un appartement situé au 16è étage d’un immeuble de Singapour. Elle avait 28 ans. Le médecin légiste a exclu tout acte criminel.

Il semble que pour Firts Meta, l’état des finances a précipité cette fin tragique. First Meta est une startup Singapourienne créée en 2007. Mme Radtke est venue de Californie à Singapour en 2012 pour en devenir le PDG. Après un an et demi de travail, elle a commencé a avoir des soucis de fonctionnement. Les co-fondateurs de Firts Meta ont déclaré que Mme Radtke voulait restructurer l’entreprise ou la vendre pour retourner aux Etats Unis avant Décembre 2013. En Janvier 2014, Mme Radtke était physiquement et mentalement stressée.

La décision de se suicider.

Peu avant sa mort, Mme Radtke s’est rendue trois fois à l’appartement, selon la vidéo surveillance de l’immeuble. Elle avait aussi fait des recherches sur les méthodes des suicide. La police  a trouvé en outre, 49 visites à des sites Web concernant le suicide, dont 46 faites dans les deux jours avant sa mort. Les rapports de toxicologie ont de plus indiqué la présence d’antidépresseurs dans l’organisme  de la victime.

Quelques jours avant l’exécution de son funeste projet, Mme Radtke avait exprimé des pensées suicidaires auprès de deux de ses amis.

Si les  principales raisons avancées pour ce  suicide sont professionnelles il semble cependant que Mme Radtke a surtout manqué d’aide et de  soutien de la part de son entourage lors d’une période difficile de l’évolution de sa société.

Laisser un commentaire