Zoug : la ville suisse qui autorisera bientôt le paiement en Bitcoins

By news

imageLe Bitcoin séduit beaucoup de pays, et la Suisse n’est pas en reste, car une de ses villes va tester le paiement en Bitcoin à partir du mois de juillet prochain. Les quelques 26000 habitants de Zoug, une petite bourgade de Suisse, pourront désormais payer les services publics avec des Bitcoins.

 

Zoug, le premier à se lancer dans les paiements en Bitcoins

Zoug autorisera ses habitants à réaliser des paiements en Bitcoins, ça prendra effet à partir du mois de juillet. Toutefois, les transactions se résument aux services publics à l’instar des transports, de la santé et autres, avec une limitation de 200 francs suisses. Ceci étant dit, les habitants qui ne possèdent pas cette monnaie électronique ne peuvent faire des transactions, mais ils peuvent toujours payer en francs suisses. Pour la ville de Zoug, ce test permettra de confirmer ou d’infirmer les opinions des sceptiques qui ne considèrent les bitcoins que comme une forme de jeton de casino perfectionné, même si à la base, c’était un peu le principe de cette monnaie numérique. Cependant, si cette expérience donne de bons résultats, d’autres villes suisses ou d’ailleurs pourraient bien rejoindre Zoug.

 

Les Bitcoins, ce n’est que le début pour la ville de Zoug

Pour cette ville de Suisse, l’utilisation des Bitcoins pour payer les services publics n’est pas le fruit du hasard, car depuis déjà quelques années, Zoug envisage de développer son secteur financier dans le but d’attirer de nouveaux investisseurs qui n’ont pas peur des conservatismes. Dolai Müller, le maire de la ville est d’ailleurs très clair sur cette expérimentation en affirmant : « Nous voulons concrétiser notre ouverture aux nouvelles technologies en réalisant nos propres expériences. Nous allons inviter les entreprises FINTECH de Zoug pour échanger des idées avec le conseil municipal. Notre objectif est de répondre à leurs besoins pour un développement optimal dans notre environnement économique prospère. »


Laisser un commentaire